Ma contraception au naturel

Après vous avoir parlé longuement dans un précédent article des effets de la pilule contraceptive je souhaite aujourd’hui aborder avec vous les alternatives à celle-ci.

Car oui une fois la pilule arrêtée (ou du stérilet hormonal ou de l’anneau vaginal contenant des hormones également !) nous n’avons plus forcément envie d’y revenir, préférant parfois privilégier une contraception plus naturelle nous permettant de nous reconnecter avec notre corps en parallèle.

Alors quelles sont nos options ?

Le stérilet en cuivre (baptisé également dispositif intra-utérin en cuivre) : le dispositif est placé au niveau du col de l’utérus par un gynécologue et va assurer son rôle de contraceptif via le cuivre qui est un métal ayant pour effet de neutraliser les spermatozoïdes.

Les avantages

  • plus besoin de penser à sa contraception de manière journalière

  • son efficacité dure cinq ans voire plus

  • il est retirable à tout moment par un gynécologue si nous désirons tomber enceinte avant le terme des cinq ans (et là nous n’aurons pas à attendre plusieurs mois pour débarrasser le corps de nos hormones ce qui peut faciliter la conception 🙂)

  • Il existe désormais des stérilets pour personnes n’ayant pas eu d’enfant (plus petits), ainsi cette contraception peut s’envisager à tout âge.

  • Taux de réussite compris entre 96 et 99%.

Les inconvénients

  • La pose peut s’avérer douloureuse du fait de l’intégration d’un corps étranger au sein du col de l’utérus. Notre utérus va réagir en se contractant ce qui peut occasionner des douleurs de règles plus ou moins intenses. Néanmoins, d’après les retours d’expériences que j’en ai, un gynécologue doux et attentif peut éviter une grande partie des douleurs lors de cette pose.

  • Les règles peuvent être plus abondantes et plus longues durant les 6 premiers mois (attention si vous êtes anémiée donc!). Néanmoins passé ce délai durée et quantité de menstruations reviennent en principe à la période pré-stérilet

  • SPM et des règles douloureuses peuvent être constatées : en partie due au fait de la présence d’un  corps étranger dans notre organisme (le cuivre créé une certaine inflammation dans la région utérine) mais dépend également du niveau de toxines que nous avons dans notre corps. Corriger son hygiène de vie avant de décider de retirer son stérilet peut donc être utile et permettre finalement de le conserver

La méthode symptothermique :

Méthode de contraception qui commence à se faire connaître depuis quelques années et que j’aime beaucoup du fait qu’elle repose sur une observation de son corps et permet donc pleinement de renouer avec lui.

La symptothermie est l’observation des 3 signes majeurs permettant de repérer le moment auquel nous ovulons :

  • Sa glaire cervicale : en effet, l’aspect de notre glaire cervicale change au fil de notre cycle. Lorsqu’elle est élastique, filante et transparente (comme du blanc d’oeuf) alors elle est favorable à blanc fécondité et laisse passer les spermatozoïdes. C’est ce type de glaire que nous aurons au moment de notre ovulation. Si elle est en revanche épaisse, non élastique et plus d’un aspect pâteux alors c’est que nous n’ovulons plus car cette glaire va former un bouchon pour empêcher le passage des spermatozoïdes considérés désormais comme inutiles par notre corps car ne pouvons plus rien féconder

  • Sa température corporelle : notre température corporelle augmente légèrement lorsque nous nous apprêtons à ovuler.

  • La position de son col de l’utérus : plus on approche de l’ovulation et plus notre utérus devient moi, souple, remonte et s’entrouvre et plus on s’éloigne de l’ovulation plus il redevient dur, se rabaisse et se referme.

Ces trois signes combinés permettent de déterminer le moment où vous ovulez afin de prendre vos précautions en cette période.

Avantages

  • aucun produit ni corps étranger au sein de notre corps

  • méthode reposant uniquement sur la connaissance de notre corps et permet de nous en ré approprier le fonctionnement par son observation

  • méthode non coûteuse et qui, si elle est bien appliquée, est aussi efficace que la pilule en terme de contraception et tend à une autonomie féminine dans l’approche de son corps. Bien utilisée, elle a un taux de réussite plus élevé que celui de la pilule :98% environ

  • méthode qui permet de connaître sa période d’ovulation et qui vous aidera également plus facilement à concevoir lorsque vous le souhaiterez

Inconvénients

  • Cette méthode demande une très grande rigueur dans l’observation des signes qui doit être faite chaque jour sans exception (et particulièrement le matin pour la prise de température).

  • Elle demande également du temps pour se l’approprier étant donné qu’elle est basée sur le fonctionnement de son corps. Il peut donc s’avérer utile de se renseigner et s’approprier la méthode avant de commencer à réellement l’utiliser sans autre moyen de contraception : ainsi la symptothermie peut se débuter lorsque vous êtes encore sous stérilet en cuivre ou que vous utilisez des méthodes de contraception à chaque rapport (diaphragmes, préservatifs) pour éviter le risque d’une grossesse non désirée jusqu’à ce que les 3 signes n’aient plus aucun secret pour vous

Des applications pour vous guider son également disponibles (vous rentrez vos informations chaque jour et elles vous aident à voir quand vous ovulez) ainsi que des formations éventuellement pour les personnes qui appréhenderaient quelque peu. En regardant sur internet vous trouverez facilement de l’information en ce sens et n’hésitez pas si je peux répondre à certaines questions bien sûr.

Le diaphragme :

Petit dôme en latex qui est mis au niveau du col cervical pour obstruer le col et empêcher les spermatozoïdes d’entrer dans l’utérus. Appliqué à l’aide d’un gel spermicide et nettoyé après chaque utilisation et conservation dans du talc.

Avantages

  • Changé tous les deux ans il est donc économique

  • introduction d’un corps étranger uniquement sur un temps court (quelques heures autour du rapport)

  • il est efficace à hauteur de 97%.

Inconvénients

  • Application par un gel spermicide

  • le rapport doit avoir lieu dans les trois heures après la pose : il est donc synonyme d’une certaine logistique et prévision des rapports sexuels.

  • doit être gardé 6 à 8 heures après le rapport tout de même.

Les préservatifs :

Avantages

  • Innocuité et protection contre les MST (contrairement aux autres méthodes)

  • pas de corps étranger au sein du corps ni besoin de penser à sa contraception en dehors de l’acte sexuel

Inconvénients

  • taux d’efficacité variable entre 94 et 98%.

  • Allergies possibles à certains composants

  • logistique également à prendre en compte dans l’acte sexuel qui peut s’avérer moins spontané.

Voilà je pense avoir fait le tour des principales options !

Et j’espère vous avoir donné envie d’en explorer certaines ! Selon notre vie de femme, je pense que nous pouvons potentiellement trouver notre bonheur parmi l’une de ces méthodes.

Sans oublier qu’aucune méthode n’est parfaite bien entendu (elles ont toutes leurs inconvénients comme vous l’avez constaté !) mais trouver la méthode qui nous correspond permet tout de même de vivre une vie de femme de manière plus sereine.

C’est en tout cas ce que je nous souhaite.

Positivement et naturellement vôtre,

Emilie

Articles similaires