La loi de l’hormèse

La loi de l’hormèse est le principe de faire expérimenter à notre corps un stress intense mais court suivi d’une phase de repos.

C’est le principe de l’exercice physique par exemple : nous accélérons notre rythme cardiaque, nos muscles sont fortement sollicités, notre respiration s’accélère… Tout ceci est un stress pour le corps qui est en mode catabolisme : il dépense de l’énergie pour se maintenir à l’équilibre.

Mais lorsque cette activité physique prend fin et que nous mettons notre corps au repos après les étirements, notre corps va alors passer en mode anabolique : il construit la masse musculaire, intègre ce qu’il vient de réaliser et… (miracle de la nature !) se renforce !

 

Et bien la loi de l’hormèse c’est exactement cela : c’est renforcer son corps et son esprit par le biais de petits stress intenses mais court suivis d’une période de repos !

Et si cela fonctionne bien avec l’exercice physique, cela fonctionne tout autant si ce n’est mieux avec… le froid !

Et oui car le froid va créer un stress au niveau de notre corps dont la température interne doit être impérativement de 37° pour qu’il fonctionne de manière optimale (c’est ce qu’on appelle un facteur homéostatique).

De ce fait, lorsque notre corps est exposé au froid, il va dépenser de l’énergie pour maintenir sa température interne (cœur s’accélère, vaisseaux sanguins se dilatent pour mieux faire passer le sang, le glucose contenu dans notre foie et dans nos muscles est libéré dans le sang pour nous donner de l’énergie…) et nos glandes surrénales vont devoir sécréter de l’adrénaline, de la noradrénaline et même un peu de cortisol pour faire face à ce froid.

Une fois au repos et de nouveau au chaud, le corps va intégrer tout ce qu’il a fait pour lutter contre ce froid, se renforcer de manière globale et particulièrement au niveau des glandes surrénales.

Or, ces glandes, situées au-dessus de nos reins, sont également appelées « glandes de la résistance ».

En les sollicitant de manière intense mais courte on les renforce donc.

En revanche, en les sollicitant de manière continuelle même un peu, on les épuise : c’est donc pour cela qu’il faut apprendre à gérer son stress et pour cela également qu’il n’est pas opportun de rester en culotte ou en slip dans la neige 3 jours durant ^^

S’exposer au froid intense durant quelques secondes/minutes va donc permettre un renforcement de notre organisme qui devient plus résistant !

C’est en effet en repoussant (doucement mais sûrement) nos limites que nous nous renforçons et devenons plus résistant physiquement et mentalement !

Alors qui est tenté par un petit bain de rivière en hiver ?? Bon si cela fait trop pour commencer voici quelques idées qui pourront vous permettre de renforcer votre résistance au froid et donc d’améliorer votre santé :

  • Aller à la gare/au travail/se promener le matin en retirant une couche de vêtements

  • Finir sa douche chaude sur 30 secondes d’eau froide : d’abord sur les jambes et voir jusqu’où on peut monter !

  • Prendre des douches froides après le sport ou en été

  • Nager en lac ou en mer fraîche régulièrement et augmenter progressivement la durée et la fraîcheur de l’eau dans laquelle on nage

Et comment savoir si le froid est trop intense pour vous ?

Faites le test de la réaction de votre peau : en y appliquant du froid, votre peau va frissonner (la chair de poule peut apparaître) puis, se réchauffer dans les 5 secondes qui suivent l’application du froid (phénomène de thermorégulation du corps).

Si votre peau ne se réchauffe pas, c’est que vous êtes allés trop loin dans le stress pour votre corps et que vous devez revenir à quelque chose de moins intense pour le moment.

Autre petit conseil : le froid s’applique toujours sur un corps chaud ! Donc si vous avez déjà froid, aller nager dans la mer à 14° n’est pas une bonne idée car vous stresserez trop votre corps.

Et enfin : le renforcement par le froid demande beaucoup d’énergie : si vous êtes dans une période où vous vous sentez fatigués, mieux vaut d’abord prendre soin de vous et vous requinquer avant de commencer à pratiquer les bienfaits du froids 😉

Et pour vraiment savoir ce qui est adapté à vous (à votre état de santé, à votre physiologie…) consultez un naturopathe qui pourra vous guider dans tout cela 😊

Positivement et naturellement vôtre,

Emilie

Articles similaires