Infection urinaire et solutions naturelles

Maladie féminine courante, la cystite ou infection urinaire est une infection de la vessie et des voies urinaires (bien qu’elle puisse également dans quelques cas liés à une altération des parois de la vessie).

Qui n’a jamais connu cette irrésistible envie d’uriner toutes les 15 minutes et ces brûlures bien caractéristiques en fin de miction ?? Toute une expérience… !

Mais expérience dont on se passerait bien une fois qu’on l’a connue une fois dans sa vie (c’est suffisant 😉)

Pour se préserver de la cystite, il convient de comprendre les causes physiques et psychiques de cette maladie :

D’un point de vue physique tout d’abord

La cystite est à plus de 80% en lien avec la prolifération d’une petite bactérie que nous avons dans notre système digestif appelé Escherichia Coli : cette dernière ne nous fait aucun mal si elle est présente en quantité raisonnable mais si elle se multiplie dans notre système digestif alors elle provoque un déséquilibre de ce système pouvant aboutir à divers problèmes dont la cystite !

Et oui car anatomiquement parlant entre votre système digestif et votre système urinaire il n’y a qu’un pas : la barrière anatomique entre nos intestins et notre vessie est extrêmement fine et peut parfois s’avérer poreuse en cas de déséquilibre de notre flore bactérienne. Dans ce cas, les bactéries intestinales se feront un plaisir de franchir cette barrière et d’aller coloniser notre flore utérine.

A quoi est due la prolifération de cette bactérie dans notre système digestif me direz-vous peut-être ?

Et bien à notre alimentation en grande partie ainsi que notre environnement : plus vous apportez des aliments acidifiants à votre corps (le sucre, la viande rouge notamment mais pas que !) et plus vous vivez dans un environnement stressant (charge mentale, pollution, ondes électromagnétiques…) plus vous vous acidifiez de l’intérieur permettant le surdéveloppement de cette petite bactérie.

Et quand elle arrive dans vos uretères et votre vessie et bien… Elle s’installe, prolifère (le terrain acide et sucré est idéal pour son développement) et vous commencez à ressentir les symptômes de la cystite arriver.

Un rééquilibrage alimentaire global est donc nécessaire à la fois pour combattre les premiers symptômes mais surtout pour éviter les cystites chroniques.

D’un point de vue psycho-émotionnel

Au-delà de cette cause physique, la symbolique de la maladie est très intéressante puisque la cystite représente le conflit de territoire, de notre espace personnel, de notre liberté, notre temps, notre corps.

Lorsque nous avons le sentiment d’être envahi, que quelqu’un ou qu’une situation prend le pas sur notre équilibre interne et nous préoccupe en permanence, nous aurons tendance à développer plus de cystites.

L’infection urinaire se déclare également bien souvent chez les personnes ayant tendance a beaucoup donner aux autres et se consacrer peu de temps pour elle voir s’oublier.

De la même manière, les personnes qui ont tendance à retenir et gardez leurs émotions, leurs sentiments en elles et ne pas les exprimer seront plus sujettes à développer des infections urinaires.

Il est donc toujours important de prendre en compte l’aspect physique de cette maladie mais également son aspect émotionnel.

Au-delà des causes, voici quelques astuces naturelles permettant de lutter contre un début de cystite et je dis bien début de cystite car si elle perdure plus de 3 jours il convient de consulter son médecin pour éviter les infections hautes pouvant aboutir à une pyélonéphrite (ce qui est bien plus grave) :

Régler son alimentation en supprimant les aliments acidifiants (sucre industriel, produits laitiers, viandes) et en en incorporant d’autres qui permettent de lutter contre l’E. Coli (légumes, fruits particulièrement la pomme car elle est riche en mannose qui est un sucre naturel qui, contrairement au sucre industriel, va permettre de lutter contre la prolifération de cette bactérie).

Ainsi, une monodiète de pomme cuite peut par exemple être envisagée le premier jour de la cystite ou un jeûne d’une journée si vous vous en sentez le courage et que vous l’avez déjà pratiqué (toute l’énergie de votre corps sera à disposition pour lutter contre l’inflammation et ne sera pas prise par la digestion des aliments).

  • Boire beaucoup d’eau pour que la diurèse s’accélère et emporte avec elle les bactéries collées sur les parois de la vessie et des uretères.
  • Faire des infusions aux vertus diurétiques pour renforcer cette diurèse (bruyère ou busserole par exemple)
  • Réfléchir à son état psycho-émotionnel afin de voir si nous sommes en plein dans la symbolique de la cystite ou non

Et bien d’autres techniques encore !

Si vous faites des cystites régulièrement et que vous avez des questions n’hésitez prendre contact avec moi pour en discuter.

Positivement et naturellement vôtre,

Emilie

Articles similaires